Retour à la liste
Loading Un employé ressuscite l'herbularium du Cloître des Augustins

Un employé ressuscite l'herbularium du Cloître des Augustins

Sylvain Blanchard, employé au service Espaces verts de la ville a souhaité rendre son herbularium ou jardin des « simples » au Cloître des Augustins. Au Moyen Âge et à la Renaissance, chaque abbaye, couvent ou monastère disposait d’un jardin de plantes situé près du logis du moine médecin. On appelle « simples » les plantes utilisées pour leurs vertus médicinales, aromatiques et condimentaires. Elles servaient donc à la fabrication de remèdes mais aussi en cuisine.

On les qualifiait de « simples » par opposition aux potions complexes que proposait la médecine savante de l’époque.

Sylvain a sélectionné et planté une trentaine de variétés et nous invite à la découverte. Des étiquettes en ardoise indiquent pour chaque variété le nom de la plante, son appellation latine primitive, ainsi que ses vertus et senteurs.

 

Les jeunes pousses deviendront luxuriantes !

Elles sont pour le moment  fragiles, merci de vous en imprégner délicatement.